L’avantage de souscrire à une assurance est d’être couvert en cas d’accident. Une assurance voiture, voyage, santé ou maison ou bien d’autres donnent lieu à un accident indemnisation. Et, cela se fait en plusieurs étapes. Ce qui entraîne plus ou moins la lenteur des procédures auprès de votre assureur après l’accident. Explication. 

Première étape : l’évaluation de la situation 

Vous n’êtes pas sans savoir que le montant de l’accident indemnisation  varie selon la gravité de la situation. Une évaluation des dégâts que vous avez subis s’impose donc. Idem des circonstances de l’évènement. En effet, il faut respecter certaines conditions pour faire jouer la responsabilité de votre compagnie d’assurance. Tout est listé dans votre contrat. 

Lors de cette étape, il s’agira de : 

  • Prendre des photos de la scène telle quelle sans y avoir touché. 
  • Recueillir les témoignages de celles et ceux qui étaient présents au moment des faits
  • Identifier les blessures ou les dégâts corporels, voire moraux de l’accident en question

Votre assureur aura besoin de tous ses détails pour calculer le montant de votre remboursement et si vous y avez droit. 

Deuxième étape : votre demande d’accident indemnisation en bonne et due forme

Ensuite, vous devez faire une demande auprès de votre compagnie. En effet, un accident indemnisation n’est pas automatique. Cette étape permet d’alerter votre assureur de la situation et de faire valoir vos droits à une compensation en vertu du contrat que vous avez signé. 

Pour ce faire, un formulaire de demande de réparation sera à remplir. Avec la digitalisation des prestations des assureurs, vous y avez accès sur leur site. Vous pouvez également le remplir via votre Smartphone dans certaines compagnies. 

Envoyez aussi toutes les preuves que vous avez déjà collectées en amont. Elles vont soutenir votre demande. Et, cela va aider à l’ouverture officielle de votre dossier d’indemnisation. 

Troisième étape : Une enquête par l’entreprise d’assurance

L’assureur ne se fie pas simplement à vos déclarations pour calculer et accorder un accident indemnisation. Il doit s’assurer de la véracité des faits. Il mènera une enquête pour connaître les circonstances réelles de l’accident et votre implication. Il évaluera aussi, de lui-même, l’importance des dégâts. Et, il fera son calcul sur les indemnités possibles auxquelles vous avez droit. 

Un enquêteur d’assureur sera engagé pour ce faire. Celui-ci sera payé par votre compagnie d’assurance. Il posera des questions et fera toutes les évaluations nécessaires sur place. On parle notamment d’une expertise médicale et financière. Cela signifie : 

  • Une évaluation des séquelles physiques et autres
  • Une estimation des pertes économiques et/ou professionnelles. 

Quatrième étape : La négociation des indemnités 

Après une bonne évaluation de la situation et une analyse des circonstances, votre assureur sera en mesure de vous proposer un accident indemnisation. Il vous enverra alors une offre. Dans certains cas, la prise en charge est juste. Vous l’acceptez. Et, la procédure s’arrête ici. Il vous reste à attendre quelques jours pour la libération des fonds. La rapidité varie d’une compagnie à une autre. 

Mais, si vous estimez que vous méritez plus, vous pouvez négocier. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un avocat spécialisé en droit d’assurance et d’un expert d’assuré indépendant. Demandez une nouvelle expertise de votre cas. Ce qui donnera lieu à un calcul d’indemnité plus objectif. Le rapport de l’expert d’assuré servira de base à la discussion, voire à la plainte que vous pouvez déposer au besoin.

Dans le second cas, retournez à la table ronde pour une discussion de l’indemnité avec votre assureur. Et, quand les deux parties seront satisfaites, la procédure s’arrêtera. 

Toutes ces étapes de procédures peuvent prendre du temps. En moyenne, en France, il faut patienter 8 mois entre la date d’accident et le règlement effectif des remboursements. Prenez votre mal en patience.