Comment procéder pour réussir un transfert industriel ?

Le transfert industriel implique le déménagement et l’installation d’unités de production, de chaînes de montage ou d’équipements industriels. Il peut s’effectuer sur le même site ou sur un nouveau site de production. Cette opération très importante et délicate lors de sa réalisation vu qu’elle impacte multiples paramètres de l’entreprise.
Quelles sont les étapes qu’il faut suivre afin d’assurer un transfert industriel réussi ?

L’étude du projet

L’étude préalable d’un projet de transfert industriel s’entame avec l’analyse de l’organisation industrielle actuelle. Ainsi, il est important d’effectuer un inventaire de l’existant et de bien définir par la suite les besoins et les contraintes de ce projet. La totalité de ces éléments représente une clé lors de l’élaboration de l’organisation du transfert.
Durant cette étude, il est également important d’identifier la méthode d’implantation des différentes machines ainsi que des contraintes que le nouveau bâtiment présente. De même, il est utile d’étudier les travaux d’aménagements à prévoir et leur coût. Par la suite, il est nécessaire de faire une étude de logistique, voire les moyens de manutentions nécessaires, une étude des fluides, voire les débits et les pressions de tuyauterie et finalement une étude d’énergie afin de connaître la puissance de l’unité de production à transférer.

Le cahier des charges

Après avoir bien étudié le projet en question, il est important d’identifier les besoins liés à l’activité de l’entreprise. Pour cela, l’élaboration d’un cahier des charges peut être très utile. En effet, cet outil permettra de bien organiser le transfert industriel en identifiant les éléments à modifier, déplacer ou changer. De même, le cahier des charges va contenir une liste des matériaux à utiliser ainsi qu’une liste claire des tâches à effectuer.

L’analyse du nouveau lieu

Pour un transfert industriel réussi, il est crucial d’effectuer un état des lieux des futurs locaux. Cette pratique permet d’envisager les placements des machines, les aménagements à prévoir et la meilleure façon de configurer l’espace nécessaire pour chaque matériel. Il faut également prévoir où placer chaque équipement d’une manière stratégique pour ne pas risquer de gêner leur utilisation.
L’état des lieux doit être effectué minutieusement et tout doit être calculé au préalable dans le but d’éviter toute sorte de confusion lors de placement des équipements le jour J.

La préparation des machines

Avant le jour du transfert industriel, il faut vérifier l’état global de toutes les machines. D’ailleurs, certains types de machines peuvent imposer des traitements particuliers, par exemple les groupes hydrauliques et les bols vibrants.
Ensuite, il faut procéder au démontage des machines une par une afin qu’elles soient facilement transportables.
Durant le transport, il faut veillez à bien protéger les machines et à utiliser des moyens de levage et de transport bien adaptés en fonction de leur poids, de leur hauteur et de leur largeur.

L’installation des machines dans le nouveau lieu

Une fois le transfert industriel est finalisé et les machines sont prêtes à être réinstallées, il faut s’assurer de bien les raccorder aux fluides et aux énergies. De même, il faut faire attention à la géométrie et nivelage des machines, en mesurant les différences de niveau, et à la mécanique, en vérifiant chaque élément.
Durant cette étape, il est important que chaque poste et chaque serveur soit bien raccordé et paramétré afin de se préparer correctement à la reprise de l’activité de l’entreprise.
Par ailleurs, comme à chaque fin du transfert industriel, il faut consacrer une journée test dans laquelle il faut procéder à la validation de l’ensemble des installations et à leur bon fonctionnement. Après cette journée, l’activité de l’entreprise peut être reprise sans gêne.