Conseils pour acquérir rapidement les connaissances en colorimétrie

Science ayant pour objectif la mesure des couleurs, la colorimétrie est une connaissance essentielle qui mérite entièrement d’être prise en compte par les artistes en tout genre. Peintre, designer et intervenants dans le domaine de la beauté dont les dermo praticiens sont ceux qui doivent principalement être initiés à cette perception. Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit guère d’un simple ensemble de données et d’informations sur les couleurs. La colorimétrie étudie en profondeur tout ce qui concerne les nuances, les dérivées de couleurs et surtout l’harmonisation des teintes entre elles. Pour assimiler cette science bien particulière, il est donc primordial d’apprendre la colorimétrie pour être en mesure d’assurer ses interventions en tant que professionnel, mais comment s’y prendre ? Voici nos meilleurs conseils pour acquérir rapidement des connaissances approfondies en colorimétrie.

L’initiation : une valeur sûre pour une assimilation approfondie

Rien de plus assuré en matière de connaissances que de passer par les apprentissages. À cet effet, les intéressés pourront suivre une formation à la colorimétrie pour garantir d’avoir toutes les compétences requises en la matière. Complet, un programme d’initiation à cette science permettra à tous les apprenants d’avoir une grande polyvalence en termes de choix de couleurs, de pigments et de mélanges de nuances. L’idéal serait de préconiser une formation donnée par des professionnels ayant déjà pratiqué dans le métier de dermo praticien. À l’image de MAUD qui sait pertinemment les difficultés pouvant être rencontrées dans une procédure de maquillage permanent, la transmission du savoir-faire et des techniques de choix seront plus simples et concises à réaliser.

L’apprentissage spécial est également divisé en 2 parties bien distinctes à savoir les séances de théories et les cours de pratiques. Lors des phases théoriques, les apprentis seront introduits aux différents éléments à essentiellement savoir en colorimétrie comme le cercle chromatique ; la distinction des types de couleurs (chaudes ou froides) ; usages des pigments nouvelle génération, etc. D’un côté, la partie pratique se concentrera sur la mise en emploi des différents sujets abordés en théorie. Neutralisation d’un ancien maquillage permanent ; choix de pigments en retouche ; etc. Un ensemble de systèmes d’apprentissage qui garantit une maîtrise réelle de la colorimétrie à termes de l’initiation.

Faire des recherches

Au-delà de l’initiation en salle, les recherches peuvent également être une bonne source de compréhension de la colorimétrie. Bien moins rapide que la formation, cette procédure garantit cependant une connaissance profonde à condition d’avoir les bonnes documentations. De plus, il sera essentiel d’avoir une grande motivation si l’on mise sur l’apprentissage de la colorimétrie via les recherches. Plutôt adaptées aux grands débutants, les recherches sont, selon nous, une base (pour avoir un minimum de connaissances) qui se complète avec l’initiation donnée par des professionnels.

Nécessitant plus de patience, l’acquisition des données essentielles en colorimétrie via les recherches individuelles peut être pertinente, mais n’est aucunement suffisante si vous souhaitez exceller dans un domaine comme la dermopigmentation.

Pratiquer fréquemment : pour assurer la maîtrise

Après un apprentissage qui dure en moyenne 10 jours, il sera important de pratiquer même si vous n’êtes pas encore en poste. Utile de garantir le perfectionnement des techniques, la pratique permet également d’optimiser les connaissances en vue d’être irréprochable dans le métier une fois devant les cas réels. Pour ce faire, il est possible d’user des mannequins en silicone (de teintes différentes), où vous seriez amenés à utiliser de multiples couleurs.

En prenant soin de pratiquer régulièrement, la maîtrise sera ainsi totale et l’apprenti n’appréhende plus les sessions où il est essentiel de choisir les bonnes couleurs. D’un côté, cette intervention permettra de garantir la polyvalence du formé dans la pratique de son métier de dermo praticien.