Quel est le salaire d’un diagnostiqueur immobilier ?

Vous souhaitez devenir diagnostiqueur immobilier ? Vous avez suivi les formations requises et souhaitez en savoir les débouchés ? Le diagnostic immobilier doit être fait avant la vente et la location. C’est donc un secteur très exploitable si vous en avez les compétences. Il est assez difficile de déterminer avec exactitude le salaire d’un diagnostiqueur immobilier.

Comment évaluer le salaire du diagnostiqueur immobilier ?

Comme nous l’avons abordé plus haut, le salaire d’un diagnostiqueur immobilier est assez difficile à estimer. Plusieurs facteurs entre en jeux pour pouvoir évaluer et avoir un nombre approximatif d’un professionnel. Cela dépend d’abord des tâches que ce professionnel doit réaliser au quotidien. Par exemple, le tarif d’un diagnostic de performance énergétique ou dpe paris varie en fonction du diagnostiqueur.

Le salaire d’un diagnostiqueur immobilier varie en fonction de son ancienneté et ses heures de travail. Un salarié débutant peut gagner entre 1500 à 2000 euros brut par mois. Ce salaire peut être revu à la hausse en fonction de l’entreprise à laquelle il appartient. Il y aura éventuellement des primes d’intéressement, des avantages divers sur le transport, la téléphonie, le repas et bien d’autres encore. Avec de l’expérience, il peut gagner un salaire brut de 4 000 euros.

Le tarif du diagnostiqueur en fonction des diagnostics à faire

Il arrive que le salaire du diagnostiqueur soit revu à la hausse en fonction du bien immobilier, de son emplacement et surtout de la complexité des diagnostics à faire. En général, ce dernier se charge de remplir le dossier de diagnostic technique (DDT) et faire des heures supplémentaires pour cela. Le tarif proposé aux clients dépend également de la zone géographique. En effet, le déplacement est pris en compte pour la tarification des expertises si vous travaillez en tant que diagnostiqueur indépendant.

La nature du logement est également à prendre en compte. Une maison de petite taille n’est pas tarifée de la même façon qu’une grande maison. Son ancienneté influence beaucoup également sur le tarif d’un diagnostiqueur indépendant. Si vous travaillez pour un entreprise de diagnostic immobilier, toutes les indemnités sont comprises dans votre salaire mensuel.

L’évolution de carrière

Un diagnostiqueur indépendant ou qui travaille à son propre compte a plus de chance d’évoluer que celui qui travaille dans une entreprise. Son revenu dépend en général du nombre de clients et de la taille de son entreprise. Pour gagner plus, il faut bien choisir la région pour s’implémenter afin de développer au mieux ses activités.

Pour un diagnostiqueur qui évolue dans une entreprise, son évolution de carrière dépend du type d’entreprise. Il peut espérer devenir un jour chef d’une équipe s’il est salarié dans une grande entreprise. Il est également envisageable pour lui d’être à la tête de l’agence si tout va bien pour lui.

Un diagnostiqueur peut également aspirer devenir un conseiller pour des entreprises de construction ou expert pour les agences immobilières. Il peut aussi s’orienter vers d’autres secteurs en tant que responsable qualité dans une entreprise. Un diagnostiqueur qui évolue dans une entreprise peut devenir indépendant s’il le souhaite pour démarrer sa propre boite.

Négocier son salaire

Un diagnostiqueur peut également négocier son salaire avec son futur employeur. Il faudra pour cela apporter des éléments de nature à justifier un salaire plus élevé que la moyenne. Il peut s’agir, par exemple, d’expérience en BTP dans une grande entreprise ou internationale. Vous pouvez aussi faire jouer vos diplômes d’ingénieur en BTP ou une formation universitaire spécialisée.

Il faut aussi démontrer votre savoir-faire sur les méthodes de planification ou de construction, les connaissances avec les équipements et les matériaux utilisés. Vos connaissances en réglementation du BTP, logiciels professionnels ou la langue anglaise sont un plus. Avec tout cela dans votre actif, votre futur employeur n’hésitera pas à vous faire un traitement de faveur.